Les Ecrins
 Traversée Crochues-Tête à Bérard
Image du jour :
La breche à  Bevotti, massif des Aiguilles Rouges
Une classique avec une fin étonnante : Crochues/Tête à Bérard

Cette course de ski randonnée est un véritable voyage, ou partant de remontées mécanique on se trouve, trés vite au sein de la haute montagne, et le passage de ces deux cols nous permet de se trouver dans un lieu qui semble perdu au bout du monde. Il est vrai que le versant nord des Aiguilles Rouge garde se coté sauvage de montagnes pas encore trop abimées par l'occupation à outrances des stations de ski, protégé par son statut de parc régional. Il n'est pas rare de croiser, même en hiver, quelques vieux mâles bouquetins en quête de nourriture.
Au programme,de la randonnée, un couloir à remoner, une arête de neige somptueuse, et une brèche étroite, incroyable, qui permet de changer de versant tout proche du sommet de la tête à Berard. Le versant nord-est de la brèche, permet de garder une neige froide assez longtemps pendant pas mal de temps. Bref, une rando au rapport montée/descente incomparable.

Le passage de la brèche toujours magique
avec des couleurs pas possible !
                     Contact    
Les images :
départ de la Flégère Au fond les Grandes Jorasses Le faux col des Crochues
C'est partie, il fait encore un peu
frisquet au matin.
Trés vite, on s'éléve, et la chaleur aussi.
Agrandir
Plus haut, à la sortie du couloir qui
mène au faux !col des Crochues
Au col, au fond la Verte Derriere l'Aiguilled u Belvédère Poudre en descandant du col desCrochues
Waouh ! Un col bien plat pour se reposer.
Agrandir
La vue sur le massif du Mont-Blanc est
imprenable, comme y dise en bas...
Derriere c'est le Belvédère.    Agrandir
Les premières traces sont pour nous.
Agrandir
En montant vers la tete à Berard Sur l'arete avant la tete à  Berard L'arete se déroule devant nous
Puis la remontée vers la Tête à Bérard, dans ce vallon un peu perdu.
Une fois l'arête atteinte,
nous la remontons, à l'abri de mauvaises
surprises.             Agrandir
Sur le fil du rasoir L'arrivée à la breche à Bevotti Vu sur le massif du mont blanc
Le haut de l'arête s'infléchie un peu, et permet de souffler     .  Agrandir
La brêche s'atteindra à pied, sur les dix
derniers mètres.         Agrandir
Changement de paysage.
Agrandir
Pret à descendre le début de ladescente sur les pentes nord-est Toujours en bonne neige
Un dernier coup d'oeil à l'horizon,
Agrandir
et on bascule sur le versant de Vallorcine,
Agrandir
ou il reste encore quelques traces à faire.
Agrandir
En haut, la breche Nous terminond dans la foret... et dans les varosses
Chercher la brêche !
Elle se surnome la brêche à Bevotti.
Le fond du vallon de Bérard, au fond
la Tete à bérard.
Prise de carre sur herbe !
et dans l'herbe de Vallorcine Journée de contraste, ou après quelques minutes de marche nous retrouvont quasiment le printemps dans le petit village de Vallorcine. Et siroter un verre à l'Auberge du Buet en attendant le train qui nous ramenera vers notre voiture, fait partie intégrante de cette journée bien sympathiquement remplie.

           

             
Arrivée printanniére au Buet un hameau
de Vallorcine, départ du train.
Agrandir