Les Ecrins
tentative par une voie nouvelle
sur le Singu Chuli - 6500 m

L'ascension :
La pente se redressait directement au dessus du camp 2. Le grand
couloir central étant le receptacle de toutes les avalanches de la face
ne nous inspirant pas, on choisit de se porter sur la droite de la face
pour gravir un couloir goulotte plus raide et déja surement purgé.
Des premières pentes déja bien raides, une partie goulotte bien
sympa, une sortie sur l'arète bien raide sans trop de protections mais
enfin la neige qui tomba dru nous incita à une retraite prématurée
au camp 2, puis un peu plus précitée jusqu'au camp de base, avant
les grosses avalanches de l'hiver...précoce cette année
                                   LES IMAGES

          
                        
Les images :
L'ascension...
  Départ du camp 2 On progresse facilement
dans un couloir d'avalanche
 
Les premières pentes
bien chargées
Le panorama toujours
grandiose
Les pentes sont plaquées par précaution on tire des
longueurs
sur les pentes du Singu Chuli - 6500 népal
Que c'est beau !     Apparement les avalanches
sont déja passées...
L'entrée de la goulotte 1er passage à 65° Là, on fixe pour revenir le
lendemain
le couloir se coupe en 2. On
choisit la branche de gauche
  Relais sur piton + corps mort Superbe tobbogan sur le
glacier de l'annapurna
 
remontée au jumard   Le temps change Une longueur de 70 m!
aucun relais possible avant...
plus haut point atteint arrét final sur l'arête 60 cms dans la nuit !
  sur l'arête finale dans le
mauvais temps
On s'arrétera ici, laissant
matos, corde pensant revenir
mais la neige tombée durant
la nuit nous fait fuir la montagne
                       
                              Contact