Les Ecrins
 La Walker aux Grandes Jorasses -4225m
Photo du jour :
la rimaye, bien sur
Lles photos peuvent s'agrandir quand le A est là !
Passage de la rimaye Sous le diedre rébuffat Dans le diédre Rébuffat
Passage de la rimaye, super classe !
Plus que...1200m, il est midi, on arrive
du train du Montenvers.
A
Sous le diédre Rébuffat.   A
L'appareil jetable dans la poche, on
essaie de le sortir mais voulant monter le
plus haut possible aujourd'hui, on abade
Le diédre Rébuffat, assez dur, peut-être
6a+, voir plus...sans tirer bien sur !
Enfin moi, je tire !
A
Au pendule Vu vers l'attaque de la Walker Notre lieu de bivouac
Après le pendule, une longueur avec un
beau surplomb. Les dalles rouges
nous attendent au dessus.  A
Du pendule vue de l'attaque. Il y a
encore du monde qui arrive.
A
Arrivée au dalles noires (5+) mouai...Au
centre la variante Terray, je ne voudrais
pas essayer, alors avec de la neige...A
Au bivouac Installé confortablement au 2ème bivouac Cassin Bien au chaud au bivouac
Après avoir fixé la longueur, on se
prépare au bivouac. Le seul confortable
de la face.  A
Il est 7h30 heure du soir, je déguste ma
soupe allongé au soleil, en tee-shirt et à
3700m et je suis à la Walker, cool ! A
Tranquilles à part les pierres qui sifflent
dans le couloir d'à coté, qui nous obligent
à garder notre casque, toute la nuit ? A
Coucher de soleil sur la pointe Whymper Le dernier rayon pour l'Aiguille du Midi Anglais et italiens se partagent une plateforme
L'extinction des feux sur la pointe
Whymper nous laisse baba d'admiration
Une douceur quand même inabituelle.
A
Le dernier rayon, au fond à gauche :
l'Aiguille du Midi.
A
Des allemands au dessus, des anglais
juste au desssus avec les italiens
qui viennent d'arriver !
Vraiment cosmopolite cette voie ! A
Au matin, dans la longuer en traversée du haut de la face Le dernier pas pour Fabien Fabien au sommet
Au petit jour, feu-flamme. On passe les
allemands qui n'ont pas bien dormis du
tout et fabien met le turbo... A
Les derniers mètres dures, bien
englacés, et puis le mixte de sortie,
100 mètres encore.  A
La dernière longueuroblige à louvoyer
entre les plaques de glace, mais on à
garder les chaussons.   A
La face, vu du haut Les cinq derniers mètres sont en neige Au loin la Mer de Glace
Un dernier coup d'oeil vers le bas de
l'éperon, il est 13 heure.
A
5 mètres de neige et la corniche est
franchie. Fabien attends son tour.
Ca y est je voie l'Italie !   A
Au revoir Mer de Glace.
A
Sur l'éperon du Reposoir Sur le glacier au dessus du Reposoir Sortie du glacier
La descente : terrible, je ne reconnais
pas grand chose que je connaissais.
A
Des trous, des détours et encore
des trous, plus quelques jolis autobus
qui passe par là...   A
Enfin on est sortis du labyrhinte avant
la nuit. Ce soir maison, demain je bosse !
Encore BRAVO, monsieur CASSIN
                        
Contact