Les Ecrins
 Ben-Nevis - Ecosse

Grimper au Ben-Nevi

On l'a rêvé, on l'a fait ! mais on l'a mérité. De Chamonix 2000kms exactement nous sépares de Fort William, lieu
mythique s'il en est. Nous sommes arrivés début mars avec un temps...pluvieux, mais faut il le souligné ? Tout d'abord
nous avons trouver un rocher un peu trop noir, donc sec, assez peu propice à l'escalade glaciaire. Puis le mauvais temps aidant nous avons eu des conditions assez démentes, quelques centimètres de neige béton, collée de partout
.On nous avez dit de grimper sous le mauvais temps, c'était comme cela la-bas. Nous nous sommes sentis bien seul
cette semaine là, et je crois pas vu d'autres grimpeurs, mise à part par la fenétre, ceux du refuge du pied de la face
nord, qui attendaient je ne sais trop quoi, peut être le beau temps ? Finalement je crois que c'est une "jok" pour les
frenchies !! afin de les voir se battre avec les éléments à travers la fenêtre de leur refuge douillet.
En tout cas, nous, on s'est bien marrés...
Les photos s'agrandissent
La campagne écossaise De la glace au Ben Nevis ! Le mauvais temps est là
Avant la montagne, c'est tout d'abord
des paysages extraordinaires et des
changements de temps tout autanti...
Avant la tempête, on a trouvé...
de la glace, oui, oui, oui
Et puis
Mais il faut bien grimper car il fait toujours mauvais ... Mais l'escalade est extraordinaire
de la neige béton,
collée sur le rocher,
qui permet les gestes les plus fous,
avec l'impression de rentrer ses
pioches dans le rocher.
Meme si l'on disparait dans le brouillard Un bohomme givré Une renfougne à la chamoniarde
Avec des spindriffs toutes les quelques
secondes, vive les vétements étanches!
Ouf, faut s'accrocher, mais sous le
masque, regardait bien, on rigole !
Un beau passage, peut être
Glower-Chimney ?
                       
Contact