Dihedral wall, el Capitan, 7 jours...
Océan de granit au Capitan, Yosémite
Voyage au coeur du Capitan

Envoûtant. Trouver la fissure, et la suivre durant plusieurs jours. Epouser par l'intermédiaire de nos coinceurs et pitons ses formes, l'apprivoiser pour qu'elle ne nous rejette pas.
C'est à nous de découvrir les subtilités qui nous permettrons d'avancer,
pas à pas, vers le haut, mais aussi à l'intérieur de nous même.
Découverte des autres, et de nos propres faiblesses ou de nos forces.
Pas de chichis. Ne pas faiblir, car l'autre ne faiblit pas, alors on avance .
Voyage intérieur. Peu de paroles échangées, mais de la complicité, énorme.
Cinquante ou deux cent mètres par jour ? le voyage est dans notre tête,
il s'étire et prend forme au fil des jours.
L'arrivée au sommet semble donner un sens à tout cela. Mais l'on comprend parfois bien plus tard, que c'est le voyage lui même qui à un
sens. C'est sûr, qu'assis sur une pierre plate du sommet, en contemplant
les sommets environnant, apporte une immense satisfaction.
Mais pourquoi alors, ne pas avoir la même en arrivant
par le sentier ?

Le voyage :    1er partie   -  2éme partie
                                    
 Les photos s'agrandissent
le soleil du soir nous envoie le feu !
le Capitan et la voie Dihedrall wall
Triage du matos au camping
I l faut bien porter le matos au pied de la voie
Le Capitan, avec notre dièdre qui
part entre les deux arbres.
Commencer par trier le matériel.
Les sacs faits il n'y a plus qu'à !
Remontée aux jumards
Dans les 1er longueurs
Toujours dans les 1er longueurs
Le voyage commence par remonter
aux jumards les 5 longueurs
fixées les jours précédents.
La troisième longueur. Encore bien près du sol.
Même photo! Mais la photo est
mise verticalement. Comparer...
Magnifique longueur sous un petit toit
Passage du toit en tete
et en second
L5, nous rapproche du toit qu'il
va falloir passer
Fabien sort le grand jeu,
cela semble presque facile.
Puis PO, déséquipe et ne touche plus
le rocher. Allez, plus que 21 longueurs.
Relais bien gazeux
Le hissage du sac nous donne la verticalité
Démarrage au petit matin
Prendre une photo ou fumer une
clope, ça décontracte.
La logistique suit
Au matin, avec le portaledge pas encore
rangé. le vent souffle avant le soleil
                                   
Contact