Les Ecrins
 Mesure du Mont-blanc 2005
Image du jour :
Nouvelle campagne de mesure du
sommet du Mont-blanc

Visite guidée :

Comme tous les deux ans, les géomètres de haute savoie effectuent
l'ascension du Mont- blanc pour en faire son évaluation.
Ainsi à force de mesures régulières et précises, les glaciologues pourront étudier l'évolution du manteau neigeux au delà de l'altitude
de fonte des neiges.
Il s'agissait comme en 2003 de relever un maximum de points sur une
surface de 4 à 6000m² pour pouvoir dessiner la calotte neigeuse
du sommet. En superposant les couches de dessin des différentes
mesures, les comparatifs sont ainsi plus aisés.
De superbes conditions ont accompagné notre expédition, et nous
avons pu une fois de plus rester plus de deux heures au sommet

Farouk, notre ingénieur de
chez Leica
                     Contact    
Les images :
Nid d'Aigle Bouquetin Apparition ?
Départ du 1er train du Nid d'Aigle
Un bouquetin s'étonne surement de
nous voir si nombreux
Une apparition sur l'arête
de Tête Rousse
Glacier de Tête Rousse Sur l'éperon du gouter pose sur l'éperon
Une couche de neige fraiche a
recouvert la misére du glacier de Tête
Sur l'eperon du Gouter.
On voit en bas le refuge de tête Rousse
Notre groupe s'etonne presque de
monter si vite
arrivée au refuge du gouter Repas du soir à 3800m le refuge Vallot, altitude 4365m
L'arrivée au refuge du Gouter à 3800m
Repas bien joyeux au refuge, on a pas
essayer quand même le pinard
Aprés trois heures de marche pose
devant le refuge bivouac Vallot
Sur l'arête finale levé du jour au sommet l'équipe de chez Leica et moi-même
Sur l'arête finale ou il fait
encore nuit
Arrivée au sommet avec les premiéres
lueurs du jour
On retrouve arrivée en même temps
l'équipe partie des Cosmiques
sommet du Mont-blanc levé du jour en suisse début des mesures à 7h30
C'est toujours un grand plaisir
de se retrouver sur la " bosse"
Le jour se léve d'abord sur
la Suisse; Au fond les Monts Roses
Trés vite on attaque les mesures à 7h30
fin des mesures prévues à 9h30
sergio et la Smartt

          

            
Je suis avec la nouvelle bête de course de chez
Leica, la Smart, théodolite doublé d'un GPS
de précision